Ludovic Sauvage

Développement, Web, Arts, Vie associative

L214 : La spécialisation induit la barbarie

Une nouvelle polémique à propos de la cruauté infligée aux animaux nourrit les sites d'information. L'association L214 prend en caméra cachée des images insoutenables, on ferme l'abattoir, on met en place une commission parlementaire... C'est le sujet idéal, car on a une vidéo bien ignoble à montrer, ce qui entraîne partages, commentaires, disputes entre anti et pro-végétariens, anti abattage halal, Trolls....

Tout le monde s'agite tout en oubliant le pourquoi on en arrive là et comment on peut retrouver notre humanité. Nulle part je n'ai vu formulée une évidence : Depuis que nous ne tuons plus nous même les animaux que nous mangeons nous condamnons de pauvres travailleurs à faire à notre place des choses qui les rendent malades. Qui pourrait tuer 1000 agneaux par jour sans en perdre son humanité et s'abrutir ? Les citadins mangent trop de viande, mal élevée, mal tuée ou, pour les plus sensibles, n'en mangent plus du tout et ont un rapport à l'animal malsain. Animal de compagnie qu'on embrasse et avec lequel on dort ou animal sous vide surgelé !